• <b>Valeyres-sous-Rances</b><br>Vue du village et de ses environs. Huile sur toile réalisée en 1678 par  Albrecht Kauw (Musée d'Histoire de Berne). Le petit bourg vinicole est représenté depuis le sud-est en direction des crêtes du Jura et des Aiguilles de Baulmes. Le village est également connu sous le nom de "petit Berne" parce qu'il servit, dès le XVII<SUP>e</SUP> siècle, de résidence d'été et d'automne à plusieurs familles de patriciens bernois (Manuel, Steiger et Bonstetten). Une scène de chasse stéréotypée occupe le premier plan. La chapelle Saint-Jacques-le-Majeur est représentée à l'extrême gauche du tableau.

Valeyres-sous-Rances

Comm. VD, distr. du Jura-Nord vaudois, au-dessus d'Orbe, comprenant le village de V. et le hameau de La Robellaz. 1272 Valieres. 317 hab. en 1764, 496 en 1850, 479 en 1900, 424 en 1950, 290 en 1980, 497 en 2000. Vestiges d'établissements romains, trésor monétaire du XIe s. Au Moyen Age, V. dépendait de la châtellenie des Clées. Les Gallera et les Gland y possédaient des biens. Le village fit partie du bailliage d'Yverdon (1550-1798), puis du district d'Orbe (1798-2006). La chapelle Saint-Jacques-le-Majeur (XIe/XIIe s., agrandie au XVe s.) était desservie par le prieuré de Baulmes, puis devint annexe de la paroisse de Rances (1228). La maison forte des Gallera (XVe s.), acquise en 1629 par les Manuel (peintures murales de 1639), passa par mariage aux Bonstetten en 1707. Vers 1820, elle fut transformée en style néoclassique (depuis 1945, domaine viticole du Château de Valeyres). Les Gland possédaient le manoir de V. en 1403. Il fut acquis en 1794 par la famille Boissier et passa aux Barbey. Commune viticole et agricole (fromagerie en 1889, moulin en 1913) offrant près de 50% des emplois dans le primaire en 2005, V. connaît depuis l'ouverture des autoroutes A1 et A9 (1989) un développement résidentiel.

<b>Valeyres-sous-Rances</b><br>Vue du village et de ses environs. Huile sur toile réalisée en 1678 par  Albrecht Kauw (Musée d'Histoire de Berne).<BR/>Le petit bourg vinicole est représenté depuis le sud-est en direction des crêtes du Jura et des Aiguilles de Baulmes. Le village est également connu sous le nom de "petit Berne" parce qu'il servit, dès le XVII<SUP>e</SUP> siècle, de résidence d'été et d'automne à plusieurs familles de patriciens bernois (Manuel, Steiger et Bonstetten). Une scène de chasse stéréotypée occupe le premier plan. La chapelle Saint-Jacques-le-Majeur est représentée à l'extrême gauche du tableau.<BR/>
Vue du village et de ses environs. Huile sur toile réalisée en 1678 par Albrecht Kauw (Musée d'Histoire de Berne).
(...)


Fonds d'archives
– Fonds Barbey-Valeyres, ACV
Bibliographie
– P. Eggenberger, H. Kellenberger, L'église Saint-Jacques à Valeyres-sous-Rances, 1984
– V. Chaudet, Le château de Valeyres-sous-Rances, ancienne maison de Bonstetten, 2006

Auteur(e): Fabienne Abetel-Béguelin