23/05/2012 | communication | PDF | imprimer | 

Romainmôtier (village)

Ancienne comm. VD, distr. du Jura-Nord vaudois, ayant fusionné avec Envy en 1970 pour former la comm. de R.-Envy. Village situé dans le vallon supérieur du Nozon. VIIe s. monasterio qui [...] cognominatur Romanus. 64 feux en 1764, 267 hab. en 1803, 344 en 1850, 392 en 1900, 337 en 1950, 286 en 1960. Vestiges d'industrie du fer (La Tène - haut Moyen Age). Deux noyaux sont à l'origine du village de R., En Combe et En Assomôtier, où se situait l'église paroissiale dédiée à Notre-Dame. Dépendant du prieuré de R. représenté par un mayor, les habitants bénéficièrent de franchises dès 1266. En 1323, Louis II de Savoie-Vaud leur concéda une foire annuelle (supprimée en 1901); en 1387, le prieur les autorisa à s'organiser en commune et à élire deux gouverneurs. La première maison de commune remonte à 1498. Sous le régime bernois, R. fut le siège du bailliage homonyme (1536-1798); un Conseil de douze membres administrait la localité (1539), qui reçut le titre de ville en 1581. En outre, Berne octroya à R. les biens de la cure, des confréries et de l'hôpital. L'église du prieuré fut transformée en temple et l'ancienne paroissiale Notre-Dame détruite en 1549. La paroisse, attestée dès 1228, comprit après la Réforme les annexes de Bretonnières et de Vaulion. La révolution vaudoise fut marquée par la figure de Pierre-Maurice Glayre, président de l'Assemblée provisoire (1798) et du Directoire helvétique (1799). R. fut un cercle du district d'Orbe (1798-2006). Gare de Croy-R. sur la ligne Lausanne-Vallorbe-France (1870). Charles Maurice de Lerber introduisit l'industrie à R. (briqueterie, puis ateliers mécaniques et usine de pompes à feu, 1835-1878). Le moulin, acquis par la commune en 1581, fut transformé en une fabrique de limes (1900-1929) à l'origine de Maillefer SA. Au début du XXIe s., l'économie repose sur l'artisanat, le petit commerce et le tourisme lié au site clunisien (Grand itinéraire culturel du Conseil de l'Europe en 2005).


Bibliographie
– M. Reymond et al., Hist. de Romainmôtier, 1928 (réimpr. 1988)
– V. Mariani-Pasche, «La paroisse de Romainmôtier», in Romainmôtier, dir. J.-D. Morerod, 2001, 179-186

Auteur(e): Germain Hausmann