08/12/2003 | communication | PDF | imprimer

Corcelles-sur-Chavornay

Comm. VD, distr. d'Orbe dès 1798. Village dominant la plaine de l'Orbe, à l'est de celle-ci. 885 Corceles. 14 feux en 1414, 48 en 1699 (215 hab.), 207 hab. en 1764, 232 en 1798, 336 en 1850, 307 en 1900, 353 en 1950, 233 en 1970, 305 en 2000. Vestiges d'époque romaine. En 888, un vassal du comte Rodolphe nommé Vodelgise fit don à l'évêque de Lausanne de terres situées à C., qu'il avait reçues trois ans auparavant de l'empereur Charles le Gros. Dès le XIIe s., C. releva de la seigneurie de Bavois qui appartenait aux sires de Joux. En 1263, ceux-ci prêtèrent hommage à Pierre de Savoie. Ils ne détenaient qu'une petite partie des terres de C., le reste se répartissant en plusieurs fiefs. Par partage d'héritage, C. se détacha de Bavois vers 1520 et Bernard de Gléresse en fut le premier seigneur à part entière, établissant son château dans une bâtisse déjà existante. Sous le régime bernois, son fils se vit confirmer les droits de justice sur C., qui fut intégrée au bailliage d'Yverdon. En 1644, César Lentulus acheta la seigneurie, agrandit le château et rassembla la majeure partie des terres et des droits, qui dès lors passèrent entre les mains de diverses familles. Paroisse attestée dès 1228, église reconstruite en 1754 par Gabriel Delagrange (façade monumentale). Une tuilerie fut exploitée du milieu du XVIIIe s. à 1909. Débuts d'une modeste industrie horlogère à domicile vers 1870. Remaniement parcellaire en 1959. Le château, transformé, a servi de maison de santé de 1884 à 1963. Construit vers 1924, le Pré-Carré, est une institution de même type. L'agriculture offrait un tiers des emplois en 2000.


Bibliographie
– M. Grandjean, Les temples vaudois, 1988, 281-286
– A. Combe, Corcelles-sur-Chavornay: une terre, des paysans et des seigneurs, 2003

Auteur(e): Anne Rochat-Morel