Bofflens

Comm. VD, distr. d'Orbe. Village situé entre la plaine de l'Orbe et le pied du Jura. 1007 in curte Bofflenis, 1011 Boflinges. 12 feux en 1529, 202 hab. en 1764, 332 en 1850, 249 en 1900, 193 en 1950, 142 en 1970, 157 en 2000. Vestiges de Hallstatt et de La Tène, nécropoles du haut Moyen Age. Dès le Xe s., B. dépendit du domaine royal d'Orbe et du monastère de Romainmôtier. En 1007, Odilon, abbé de Cluny, donna au dénommé Enguizon des terres à B. En 1011, le roi Rodolphe III céda six maisons de B. aux moines de Romainmôtier, qui possédèrent dès lors tout le village. En 1393, un litige opposa les habitants de B. et ceux de Bretonnières pour la possession d'une forêt. De 1536 à 1798, B. fit partie du bailliage et de la châtellenie de Romainmôtier; le village était géré par l'assemblée des communiers. La commune passa de la paroisse de Romainmôtier à celle d'Agiez en 1910, à celle d'Orbe-Agiez en 2000; l'église date de 1914. Ayant achevé son remaniement parcellaire en 1962, B. s'est doté d'un plan d'affectation au début des années 1990. Il conserve une structure agricole et artisanale.


Bibliographie
– G. Kaenel, Recherches sur la période de La Tène en Suisse occidentale, 1990

Auteur(e): Anne Rochat-Morel