24/06/2014 | communication | PDF | imprimer | 

Ballaigues

Comm. VD, distr. d'Orbe dès 1798, sur les pentes méridionales du Suchet, à la frontière franco-suisse, comprenant B. et plusieurs hameaux. 1228 Balevui, 1453 Bella Aqua. 10 feux en 1416, 8 en 1453, 20 en 1570, 45 en 1684, 253 hab. en 1764 (80 feux), 530 en 1850, 717 en 1900, 929 en 1950, 871 en 2000. Le site fut occupé à l'époque romaine. Le village fit partie de la seigneurie des Clées dont il fut démembré en 1302 avec Lignerolle; en 1604, la seigneurie de B. fut séparée de celle de Lignerolle. Elle appartint aux Champvent, aux Champion, aux Asperlin et aux Sinner. B. fut rattaché au bailliage d'Yverdon de 1536 à 1798; la commune était gérée par deux gouverneurs et un conseil de huit membres. Paroisse (église Saint-Jean-Baptiste) en 1228, B. fut annexe de Lignerolle après la Réforme. Le temple actuel fut construit en 1711. Suffragance dès 1724, B. forme depuis 1932 la paroisse de Vallorbe-B. Paroisse de l'Eglise libre de 1847 à 1965. Communauté darbyste. Placé sur la route de Jougne (F), B. connut un fort trafic de transit (péage), mais fut supplanté au XIXe s. par Vallorbe. Tourisme estival important de 1870 à 1914. C'est à l'industrie que B. doit sa prospérité au XXe s., notamment aux fabriques d'appareils photographiques (marque Alpa) et d'instruments dentaires (Maillefer, dès 1889) qui prirent le relais des Forges du Creux (1783-1956, fabrique de faux) et de l'horlogerie. Commerce de vins (famille Bourgeois) fondé à la fin du XVIIIe s.


Bibliographie
– H. Rieben et al., Portraits de 250 entreprises vaudoises, 1980, 139, 180-181

Auteur(e): Guy Le Comte