Arnex-sur-Orbe

Comm. VD, distr. d'Orbe dès 1798. Village dominant la plaine de l'Orbe à l'ouest. 1049 Arniacum. 20 feux en 1529, 284 hab. en 1764, 621 en 1850, 612 en 1900, 540 en 1950, 457 en 1970, 546 en 1990. Vestiges des époques néolithique (abris à la Combettaz et au vallon du Nozon), romaine (nécropole, habitat, route) et médiévale (nécropoles en Tiers Vin et Sur le Motty). En 1049, Adalbert de Grandson donna ses possessions d'A. au couvent de Romainmôtier, qui les fit administrer par des mayors; la charge fut détenue du XIIe au XIVe s. par la famille d'Arnay. En 1252, Conon d'Arnay céda ses biens d'A. au prieur de Romainmôtier qui les lui remit en fief. Village de la terre (ou seigneurie) de Romainmôtier, A. fit partie du bailliage et de la châtellenie de ce nom sous le régime bernois (depuis 1536); le village était régi par un conseil de douze membres. En 1746, la seigneurie passa à la famille Chaillet de Neuchâtel, qui la vendit en 1788 à Maurice Glayre. Dès 1228 au moins, A. formait une paroisse; le chœur de l'église Saint-Martin date du XIVe s. Devenu annexe d'Agiez à la Réforme, A. fut rattaché à la paroisse d'Orbe-Agiez en 2000. Station sur la ligne de chemin de fer Cossonay-Vallorbe-Pontarlier (1870). Une cave coopérative regroupe les vignerons d'A., dont la plupart pratiquent aussi l'agriculture. Le remaniement parcellaire du vignoble a été achevé au début des années 1980. L'étang d'A., asséché en 1907, a été recréé dans les années 1990 (1,5 ha). La baisse de la population a été enrayée dans les années 1980 (proximité de l'autoroute). La commune a construit une salle polyvalente en 1989 et une station d'épuration en 1995.


Auteur(e): Anne Rochat-Morel