Vaud, Le

Comm. VD, distr. de Nyon. Village du pied du Jura, sur l'une des routes menant au col du Marchairuz. 1664 le Vaud. 152 hab. en 1764, 167 en 1798, 200 en 1850, 190 en 1900, 180 en 1950, 164 en 1970, 682 en 1990, 942 en 2000. Le V. est traversé par deux anciennes voies de communication, probablement médiévales. Montlaçon (1145 Monte Laciano, soit Mont-Lenson), cédé par les nobles de Begnins à l'abbaye de Bonmont, fut une grange de celle-ci; un autre hameau dépendant de Bonmont exista dès 1272 au lieudit Volota. Pour des raisons inconnues, ces deux localités déclinèrent au XIVe s. au profit du V. Sous le régime bernois (1536-1798), le village fut rattaché au bailliage de Morges, alors que dîmes, seigneurie et juridiction appartenaient à Bonmont, puis Le V. fit partie du district de Nyon. Le V. a toujours relevé de la paroisse de Burtigny. Resté agricole jusqu'en 1960 (alpages et forêts hors du territoire communal), le village est devenu de plus en plus résidentiel, de nombreux navetteurs travaillant à Nyon et surtout à Genève. De petites et moyennes entreprises s'y sont implantées. Un centre scolaire et communal (1994) et le bâtiment communal (2004) sont liés à l'essor démographique. Le parc zoologique de la Garenne, fondé en 1965, est géré par une fondation depuis 1998.


Bibliographie
HS, III/3
Les communes vaudoises et leurs armoiries, 2, 1994, 143-144

Auteur(e): Germain Hausmann