Signy-Avenex

Comm. VD, distr. de Nyon, comprenant le village-rue de Signy et le hameau d'Avenex, sur une petite terrasse au-dessus de Nyon. 926 Avenaco, ad Signei. 57 hab. en 1570, 47 en 1764, 99 en 1850, 94 en 1900, 141 en 1950, 390 en 2000. Vestiges d'un établissement romain et de l'aqueduc Divonne-Nyon, nécropole du haut Moyen Age. Avenex (12 feux en 1409) dépendit au Moyen Age des coseigneurs d'Aubonne; Signy appartint aux seigneurs de Prangins dès le XIIe s. A l'époque bernoise (1536-1798), S. fit partie du bailliage de Nyon. Au spirituel, la commune a toujours relevé de la paroisse de Nyon. Avec Eysins, Crans et Grens, S. posséda en commun la montagne des Piles du XVe s. à 1869 (vendue à Givrins). Le domaine d'Avenex, propriété des Matthey-Vannod dès 1896, fut acquis en 1928 par Johann Wehrli qui en fit une entreprise agricole et forestière. La commune, traditionnellement agro-viticole, a été profondément modifiée par la construction de l'autoroute Lausanne-Genève (1964) à travers son territoire (remaniement parcellaire de 1958 à 1981, quartier de villas, zone commerciale). En 2005, le tertiaire offrait 89% des emplois.


Bibliographie
– G. Rochat, Signy-Avenex, 1983

Auteur(e): Germain Hausmann