No 6

Galli, Uli

naissance 15.4.1589 à Eggiwil,décès 25.10.1653 à Berne, prot., d'Eggiwil. Fils d'Uli. ∞ Barbli Neukomen, anabaptiste. Paysan à Gibel près d'Eggiwil (Emmental), membre du consistoire local. Lors du soulèvement de Thoune en 1641, G. s'était déjà montré parmi les plus virulents. Après la Noël 1652, il se mit à rassembler chez lui les mécontents. A partir d'avril 1653, il assista à toutes les landsgemeinde paysannes et prêta serment le 4 mai lors de la constitution de la "ligue des paysans" (Bauernbund) à Huttwil (guerre des Paysans). Membre du conseil de guerre paysan et capitaine lors du siège de Berne (11-19 mai 1653), il conseilla le blocus du Neubrügg, pont sur l'Aar vers Bremgarten, ainsi que de divers autres passages, pour empêcher un éventuel secours militaire. Sa position était extrême: il fallait conquérir la ville, la piller, massacrer ses habitants et installer un nouveau Conseil; pour lui-même, il revendiquait le poste influent de trésorier. Le traité du Murifeld (12-14 mai) n'ayant pas été respecté, il voulut contraindre les autorités à une amende conventionnelle de 5000 couronnes par jour. Il refusa toute tentative de négociation, allant jusqu'à traiter Leurs Excellences de gottlose Pharaoni (pharaons impies) lors de tractations écrites. Après la défaite de Herzogenbuchsee (8 juin), il s'enfuit, mais fut rattrapé et amené à Berne, où il fut interrogé sous la torture et pendu le 25 octobre 1653. L'inventaire de ses possessions dressé à cette occasion indique un domaine de grandeur moyenne (deux maisons) à Gibel, des champs, du bétail, un élevage de chevaux et des droits d'alpage. L'amende de 300 couronnes infligée par les autorités correspondait à un cinquième de sa fortune. En 1664, ses héritiers en avaient payé les deux tiers; on leur fit grâce du solde.


Bibliographie
– F. Häusler, Das Emmental im Staate Bern bis 1798, 2, 1968
– A. Suter, Der schweizerische Bauernkrieg von 1653, 1997

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / VW