Abegg (ZH)

Famille d'entrepreneurs de Küsnacht (ZH). La première mention date de 1455, à Rüschlikon, où la généalogie remonte jusqu'à Hans (décès 1557/1567), paysan. Son petit-fils Hans Rudolf (1604-1683/1695) devint en 1630 communier de Küsnacht, où il était secrétaire du bailliage, charge qui resta dans la famille durant plusieurs générations. Paysans propriétaires, les A. appartenaient à l'élite villageoise, mais c'est à la Régénération que s'accomplit leur ascension économique. Deux des trois branches de la famille acquirent le droit de bourgeoisie de Zurich, en 1823 et en 1877. Au XIXe s. et dans la première moitié du XXe, les A. furent avant tout marchands de soie et banquiers: Hans Jakob (1802-1872) et Hans Caspar (1803-1850), associés de Schmid et Abegg, marchands-entrepreneurs en soierie; Carl ( -> 4), associé de Rübel & Abegg, commerce de soie grège et banque; Johann Jakob ( -> 12), associé de la maison Kägi, Fierz & Co.; Carl ( -> 4), Carl ( -> 5) et Carl Julius ( -> 6), de la maison Abegg & Co.; August ( -> 3), cofondateur de la filature de coton Wild & Abegg (dès 1907 Cotonificio Val di Susa) au Piémont. Ils se mariaient, au XIXe s., surtout dans le milieu des marchands. Parmi leurs nombreuses donations, citons celle en faveur du Kunsthaus, le don du terrain du Jardin botanique de Zurich et la fondation Abegg à Riggisberg créée par Werner ( -> 15).


Bibliographie
– H.R. Schmid, Die Familie Abegg von Zürich und ihre Unternehmungen, 1972 (avec bibliogr.)

Auteur(e): Katja Hürlimann / PM