Kuriger [Curiger]

Vieille famille de Waldleute d'Einsiedeln, probablement la même que celle des Küri qui apparaissent dans le rôle des doléances d'Einsiedeln de 1309 (Heini) et dans le terrier de 1331 (Rudolf et Ulrich). Heine Küri ab Bennau tomba à Grandson en 1476. Les K. étaient une famille d'artistes célèbre aux XVIIIe et XIXe s.: Augustin Mathias (1723-1780) était orfèvre, son fils Josef Anton (1750-1830) orfèvre et ouvrier en relief de cire à Paris, et le frère de celui-ci, Josef Benedikt (1754-1816), sculpteur à Paris, Einsiedeln et Bâle. Ildefons (vers 1732-1834), ouvrier en relief et peintre, mourut à Vienne. August Mathias et Xaver furent également ouvriers en relief de cire à Paris, où ils moururent mystérieusement vers 1811. Nikolaus Adelrich (1797-1820) et Josef Benedikt (1798-1816) exercèrent ce même métier. Les K. comptent encore d'autres artistes dans leurs rangs: Johann David, graveur sur cuivre à Munich vers 1730, et Josef Anton (naissance 1750), sculpteur et orfèvre. Au XXe s., des représentants de la famille furent députés au Grand Conseil schwytzois.


Bibliographie
SKL, 1, 333-334
– M. Styger, Wappenbuch des Kantons Schwyz, éd. P. Styger, 1936, 234-235

Auteur(e): Franz Auf der Maur / UG