• <b>Commugny</b><br>La cure et l'église en 1830, aquatinte aquarellée de  Samuel Weibel (Musée historique de Lausanne).

Commugny

Comm. VD, distr. de Nyon dès 1798, à la frontière franco-suisse. 1018 Communiacum. 249 hab. en 1764, 282 en 1798, 249 en 1850, 308 en 1900, 337 en 1950, 439 en 1960, 2603 en 2000. Villa romaine à portique du Ier s. apr. J.-C., décorée de peintures murales uniques en Suisse par leur qualité. Sur le même emplacement, première église des VIe-VIIe s., deuxième édifice (VIIIe-IXe s.), auquel on ajouta un chœur carré au XIe s. et sept chapelles aux XIVe-XVIe s. C. aurait fait partie des terres données par Sigismond, roi de Bourgogne, à l'abbaye de Saint-Maurice (515). En fait, la donation daterait du IXe s. et fut remise en cause puisqu'en 1018, Rodolphe III restitua la terre de C. à l'abbaye. Au XIIe s., C., avouerie des Blonay, vécut une période troublée. Les terres furent remises en gage au comte de Genève qui abusa de son pouvoir, ce qui entraîna des interventions de l'abbaye. Elle lui racheta en 1180 et 1199 le gage qu'il détenait sur l'avouerie. Pierre de Savoie acquit C. en 1257. Dès 1271, C. fit partie de la seigneurie, puis baronnie de Coppet, rattachée au bailliage de Nyon de 1536 à 1798. Un conseil de huit membres géra temporairement la commune (il n'existait plus en 1764). L'église paroissiale mentionnée pour la première fois en 1026 était dédiée à saint Christophe. Depuis la Réforme, C. est le centre d'une paroisse englobant actuellement les communes de Terre-Sainte. La cure fut transformée en 1788-1789. Commune agricole et viticole jusque vers 1960, C. est devenu une commune résidentielle depuis la construction de l'autoroute A1. La proximité de Genève attire de nombreux navetteurs (75% en 2000) travaillant principalement dans le tertiaire; plus du tiers des habitants de C. était alors constitué d'étrangers, dont beaucoup de fonctionnaires internationaux.

<b>Commugny</b><br>La cure et l'église en 1830, aquatinte aquarellée de  Samuel Weibel (Musée historique de Lausanne).<BR/>
La cure et l'église en 1830, aquatinte aquarellée de Samuel Weibel (Musée historique de Lausanne).
(...)


Bibliographie
– H. Châtelain, «La villa romaine de Commugny», in HA, 26, 1976, 39-57
– M. Fontannaz, Les cures vaudoises, 1986, 224-226
– M. Fuchs et al., Commugny, splendeurs murales d'une villa romaine, 1994
Commugny au tournant du IIIe Millénaire, 1998

Auteur(e): Christophe Henny