08/04/2008 | communication | PDF | imprimer

Henggart

Comm. ZH, distr. d'Andelfingen, dans le Weinland, sur l'A4 et la ligne Winterthour-Schaffhouse. 1228 de Hengart. 290 hab. en 1733, 279 en 1850, 388 en 1910, 464 en 1950, 712 en 1960, 970 en 1980, 1230 en 1990, 1621 en 2000.

Vestiges d'habitat romain près de l'église. Le site de Schlossbuck et son rempart, à env. 500 m à l'est du village, sont plutôt les restes d'un abri de l'Antiquité que d'une forteresse du Moyen Age. Des ministériaux des Kibourg portant le nom de H. sont attestés dès 1228; ils abandonnèrent au XIIIe s. leur château fort, un petit donjon sur la colline de l'église, s'appauvrirent au XIVe s. et devinrent bourgeois de Laufenburg. Au bas Moyen Age, les principaux propriétaires fonciers étaient les abbayes de Rheinau, Allerheiligen, Kappel et Töss, ainsi que le chapitre de Kreuzlingen. Une moitié du village relevait pour la haute justice de la seigneurie d'Andelfingen, l'autre moitié de celle de Kibourg; la première passa à Zurich en 1434, la seconde en 1452. Le temple de style néoclassique (1820) remplaça un édifice médiéval (refait au bas Moyen Age). La collature de l'église (citée en 1275) passa en 1474 de Rheinau au chapitre cathédral de Constance, puis à Zurich, vraisemblablement lors de la Réforme. La céréaliculture (menée au bas Moyen Age et à l'époque moderne selon la méthode de l'assolement triennal, attesté en 1471) côtoie jusqu'à nos jours la production de fourrage et la viticulture. Le pasteur Irmiger recensait en 1783 quinze ménages de paysans, onze de petits paysans (possédant un demi-train de charrue), onze de Tauner et quelques indigents. On exploita la tourbe au Turpenloch dès 1735, activité intensifiée en raison du manque de bois en 1798-1799 et pendant la Première Guerre mondiale. H. fut pillé lors d'une bataille entre troupes autrichiennes et françaises en 1799; les habitants, franchissant la Thur, s'enfuirent à Ossingen. La gare sur la ligne Winterthour-Schaffouse (Rheinfallbahn) date de 1857, le réseau d'eau moderne de 1895. Un remaniement parcellaire eut lieu en 1938 déjà. En 1971, un nouveau bâtiment doté d'une salle de gymnastique remplaça le collège primaire de 1831. Le recul de l'agriculture dès les années 1960 s'accompagna d'une forte activité dans la construction (plan de zones de 1967). En raison de sa situation dans une zone de délassement, H. est aujourd'hui un lieu de résidence apprécié.


Bibliographie
– V. Zandonella, W. Straub, Henggart, 1991

Auteur(e): Valentin Zandonella / PL