Piaget

Famille d'horlogers originaire de La Côte-aux-Fées, où Georges Edouard (1855-1931), fils de paysan, fonde en 1874 un atelier d'horlogerie, produisant des mouvements de haute précision. Son fils Timothée lui succède en 1911. Tandis que le premier atelier est abandonné pour de plus vastes locaux, le nom de P. est déjà célèbre. Gérald-Edouard (1917-1997) et Valentin (naissance1922), petit-fils de Timothée, déposent la marque Piaget en 1943. Présenté à la Foire de Bâle de 1960, le calibre 12P, mouvement automatique le plus plat du monde, attire les curieux. La réputation d'horloger-joaillier de Piaget est dès lors assurée: les joailliers Garrard & Asprey à Londres, Tiffany à New York et Cartier à Paris vendent les montres Piaget. Une boutique, en 1959, et une manufacture, en 1960, sont ouvertes à Genève. La marque lance, en 1964, des montres ornées de cadrans en pierres dures ou semi-précieuses, tandis que Gérald-Edouard et Valentin acquièrent Baume & Mercier. En 1962, Piaget participe à la création du Centre électronique horloger à Neuchâtel. Avec le fils de Gérald-Edouard, Yves G. (naissance1942), entré dans la société à la fin de 1965, Piaget intègre le groupe Richemont (1988). La manufacture construite en 2001 à Plan-les-Ouates (300 personnes en 2008) remplace celle de Genève et complète celle de La Côte-aux-Fées (120 personnes en 2008, décoration et assemblage) et de Buttes (2008, fabrication des ébauches).


Bibliographie
– A. Descœudres, Un véritable Ancien: Edouard Piaget de la Côte-aux-Fées, 1903, 26
Montres et Merveilles, cat. expo. Genève, 1994, 161

Auteur(e): Estelle Fallet