Villars-le-Comte

Comm. VD, distr. de la Broye-Vully, sur la route de Lucens à Thierrens. 1147 Vilario-comitis. 148 hab. en 1764, 268 en 1850, 217 en 1900, 161 en 1950, 122 en 2000. Au Moyen Age, V. relevait de l'évêque de Lausanne et faisait partie de la châtellenie de Lucens. Sous le régime bernois (1536-1798), le village fut rattaché au bailliage de Moudon, puis il passa au district homonyme (1798-2006). V. devait participer à l'entretien du pont de la Broye à Lucens (mentionné dès le XIVe s.). En 1177, le pape Alexandre III confirma la possession de l'église Notre-Dame au prieuré de Saint-Maire à Lausanne (qui détenait toujours des dîmes en 1490/1497); en 1182, elle dépendait du chapitre cathédral de Lausanne. Filiale de la paroisse de Thierrens avant la Réforme, elle releva ensuite de celle de Denezy (1828-1846, 1849-1958) et à nouveau de Thierrens (1846-1848, 1958). Le temple actuel date de 1822. Une manufacture d'orgues est active depuis 1989. Commune agricole (Société de laiterie, 1885-2011).


Fonds d'archives
– Arch. des monuments hist., ACV
Bibliographie
Districts d'Aigle, Avenches, Echallens, Lavaux, Moudon, Oron, Payerne, Pays d'Enhaut et Vevey, 1995, 112

Auteur(e): Fabienne Abetel-Béguelin