Caflisch

Famille de paysans protestants de Heinzenberg, attestée pour la première fois en 1391. Appelée Flisch à l'origine, elle porta pendant longtemps cette dénomination (qui vient du prénom Felix). On écrivait aussi "Ca Flisch" et "de Ca-Flisch". Au cours de la seconde moitié du XVe s., les Flisch de Flerden, Masein et Sarn, notamment, s'établirent à Trin où ils s'allièrent aux familles dirigeantes. Dès 1600, cette branche fournit des landammans, des administrateurs de la Valteline ainsi que des officiers au service étranger. Au XIXe s., leurs descendants émigrèrent vers Coire et le sud de l'Italie, où ils firent du commerce ou exercèrent les fonctions de juristes, de médecins ou de pasteurs, sans couper le lien avec la mère-patrie. Aux XIXe et XXe s., la famille, y compris la branche principale de Heinzenberg, donna des hommes politiques au gouvernement cantonal et aux Chambres fédérales, tels Johann Anton ( -> 3) et Johann Bartholome ( -> 4).


Fonds d'archives
– Fonds, StAGR
Bibliographie
Almanach généal. suisse, 10, 1-71
– P. Fravi, «Die Geschichte der Familie Caflisch», in Bündner Kalender, 141, 1982, 43-53

Auteur(e): Max Hilfiker / EG