• <b>Tages-Anzeiger</b><br>Affiche publicitaire pour le journal réalisée en 1963 par  Hans Neuburg (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).

Tages-Anzeiger

Le premier numéro du Tages-Anzeiger, tiré à 40 000 exemplaires, parut le 2 mars 1893, peu après l'incorporation par la ville de Zurich de ses communes limitrophes. Conçu par ses deux fondateurs, l'éditeur allemand Wilhelm Girardet et l'ancien rédacteur à la NZZ Fritz Walz, comme un journal pour les familles, sans lien partisan, le Tages-Anzeiger se développa rapidement. Le tirage s'élevait à 72 500 exemplaires en 1913, 84 000 en 1917, 100 000 en 1942, 124 000 en 1950, 146 000 en 1957, 174 000 en 1967, 200 000 en 1970, 250 000 en 1976, 273 000 en 1992 et 203 636 en 2010. L'entreprise Girardet, Walz & Co. fut transformée en société anonyme en 1912 et prit la raison sociale de Tages-Anzeiger für Stadt und Kanton Zürich AG en 1933. Girardet confia la direction à son neveu Hugo Isenburg en 1893, à son fils Wilhelm en 1899 et à son gendre Otto Coninx en 1906, qui resta en place jusqu'en 1956. Le fils homonyme de ce dernier lui succéda de 1956 à 1978. La famille Coninx détient la majorité de la SA depuis sa fondation; l'un de ses membres présida le conseil d'administration jusqu'en 2007. En 1927, l'entreprise élargit son champ d'activité en créant la filiale Regina-Verlag et en rachetant la revue Das Schweizer Heim, lancée en 1904. Elle reprit aussi Schweizer Familie en 1933, Annabelle en 1982, le journal financier (fondé en 1928) Finanz und Wirtschaft en 2000 et Der Bund en 2007. Un supplément rassemblant les offres d'emplois fut créé durant la haute conjoncture (le Stellen-Anzeiger, dès 1966); le Tages-Anzeiger Magazin, fort apprécié, suivit en 1970. La SonntagsZeitung fut lancée en 1987, le journal gratuit 20 Minuten en 1999. Après avoir été l'un des premiers à proposer la totalité de sa partie rédactionnelle sur Internet, le quotidien accrut dès 2000 son offre d'informations en ligne en publiant des nouvelles en flux continu. L'entreprise, dont la raison sociale est Tamedia SA depuis 1993, était en 2009 un groupe d'envergure nationale contrôlant dix-neuf journaux, sept revues, plusieurs portails Internet ainsi que des stations de radio et de télévision (Radio 24, Tele Züri, Tele Bärn). A la suite de sa fusion par étapes avec Edipresse à partir de 2009, Tamedia a abandonné ses activités télévisuelles en vendant Tele Züri et Tele Bärn à AZ Medien en 2011.

<b>Tages-Anzeiger</b><br>Affiche publicitaire pour le journal réalisée en 1963 par  Hans Neuburg (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/>
Affiche publicitaire pour le journal réalisée en 1963 par Hans Neuburg (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).
(...)


Fonds d'archives
– Arch. Tamedia SA, Zurich
Bibliographie
NZZ, 2.3.1993
– W. Catrina et al., Medien zwischen Geld und Geist, 1993

Auteur(e): Christian Baertschi / AN