Sankt Galler Tagblatt

Quotidien de Suisse orientale. Le Tagblatt der Stadt St. Gallen und der Kantone St. Gallen und Appenzell, fondé en 1839 par Karl Peter Scheitlin, fut publié dès 1841 par la maison d'édition Zollikofer à Saint-Gall, sous son nom actuel depuis 1910. Au départ feuille d'avis de petit format, il devint avec le temps un journal d'opinion radical, tout en restant indépendant du parti. De 1885 à 1969, il parut deux fois par jour, le matin et le soir. Il eut pour supplément les St. Galler Blätter entre 1853 et 1917. Dans les années 1960 et 1970, il reprit un grand nombre de journaux indépendants, dont il fit des éditions régionales, et devint par son tirage le premier quotidien de Suisse orientale. Il se transforma à cette époque en tribune ouverte à diverses opinions. A la fin de 1989, la Neue Zürcher Zeitung réussit à acquérir la majorité des actions. En 1998, le St. Galler Tagblatt reprit les abonnés de l'Ostschweiz. Dès la même année, il fournit les pages d'informations générales de la Wiler Zeitung/Volksfreund, du Rheintaler, de l'Appenzeller Zeitung et du Toggenburger. Son tirage s'élevait à environ 4000 exemplaires en 1860, environ 70 000 en 1989 et 99 000 en 2009 (avec sept éditions régionales).


Bibliographie
– Blaser, Bibl., 993
150 Jahre St. Galler Tagblatt, 2.1.1989 (no anniversaire)

Auteur(e): Wolfgang Göldi / RHD