Suisse, La

Quotidien genevois paru pour la première fois au début de mai 1898 et vendu 5 centimes dans la rue en trois éditions journalières. Gaspard Vallette fut son premier rédacteur en chef. D'abord porte-parole du parti démocratique (libéral), le journal devint en 1903 une feuille d'information populaire politiquement neutre. Les trois premières années, puis à nouveau à partir de 1913, La Suisse paraissait également le dimanche. Elle entra dans l'histoire de la presse en septembre 1898 avec un premier numéro spécial consacré à l'assassinat d'Elisabeth d'Autriche (l'impératrice Sissi). Pendant la Première Guerre mondiale, elle proposa plus de cent éditions spéciales qui se signalèrent par leur actualité.

En 1918, Alfred Nicole devint membre du conseil d'administration de la Société de publicité et d'imprimerie, qui éditait le journal. Entre 1929 et 1964, il dirigea la publication comme administrateur-délégué de Sonor SA, dont son petit-fils Jean-Claude Nicole devint le directeur en 1962. Sous la houlette de ce dernier, grâce à des méthodes de marketing agressives et au développement de la rubrique sportive, le quotidien atteignit dans les années 1970 un tirage, inégalé jusque-là, de plus de 85 000 exemplaires. Les chroniques humoristiques Le Bonjour de Jack Rollan et Le Renquilleur de Raoul Riesen, le "fou du roi" du journal, étaient particulièrement appréciées. Nicole prit des risques en investissant notamment dans le projet de télévision par satellite Tel Sat, dans la radio locale Mont-Blanc et dans la reprise de titres comme La Gazette de Moutier ou La Semaine sportive, ce qui amena La Suisse au bord de l'abîme. Le quotidien fit faillite en mars 1994.


Bibliographie
La Suisse: un journal disparu il y a une année, 1995

Auteur(e): Ernst Bollinger / FP