15/09/2010 | communication | PDF | imprimer | 

Kernenried

Comm. BE, distr. de Berthoud, située au bord de l'Urtenen. 1261-1263 Reide, 1318 Kerrenriet. 187 hab. en 1764, 331 en 1850, 349 en 1900, 306 en 1950, 445 en 2000. Un tumulus hallstattien a été découvert dans la région d'Oberholz-Schulwald, ainsi qu'en 1605 un dépôt de monnaies romaines à la frontière avec Zauggenried. Les Kibourg possédaient des biens à K., qui faisait partie du domaine de Kirchberg, de même que les couvents de Seltz (droits de dîme) et de Fraubrunnen. La seigneurie de K. (terres et basse justice) appartenait aux Kerro, ministériaux des Kibourg, qui résidaient au Mösli (château à douves, détruit par les Bernois en 1318, entièrement disparu). Par mariage, le village revint aux d'Erlach, bourgeois de Berne, puis à l'hôpital supérieur de Berne (1579). K., qui faisait partie de la juridiction de Zollikofen, dépendait du tribunal de la ville de Berne; au militaire, la commune était placée sous la responsabilité du sautier (Freiweibel) de Hindelbank. Elle fut rattachée au bailliage (plus tard district) de Berthoud en 1803. La chapelle, dont il ne reste qu'un toponyme (Kappeli, au bas du village), était desservie par Kirchberg; elle fut abandonnée peu après la Réforme. Comme les villages voisins, K., qui était soumis à l'assolement, possédait un droit de pâturage dans les forêts du couvent de Fraubrunnen (querelle des clôtures en 1556). La commune fait partie de la paroisse et du groupement intercommunal de Kirchberg; pour les affaires scolaires, elle collabore avec Zauggenried. La relative proximité de l'autoroute attire de nouveaux habitants (navetteurs), sans que ceci n'altère le caractère rural et artisanal du village.


Bibliographie
Heimatbuch des Amtes Burgdorf und der Kirchgemeinden Utzenstorf und Bätterkinden, 2 vol., 1930-1938

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / MBA