09/02/2009 | communication | PDF | imprimer | 

Neyruz-sur-Moudon

Comm. VD, distr. du Gros-de-Vaud, à l'écart de la route Moudon-Yverdon-les-Bains, comprenant, outre le village groupé de N., les maisons foraines de La Praire, des Rutannes et du Moulin Tardy. 1147 Noeruls, Nuruls, 1953 Neyruz-sur-Moudon. 143 hab. en 1764, 251 en 1850, 215 en 1900, 148 en 1950, 113 en 1970, 120 en 2000. N. a donné son nom à un type de hache plate à légers rebords, caractéristique du Bronze ancien, dont cinq exemplaires ont été mis au jour en 1895. Dès 1177, le prieuré Saint-Maire de Lausanne détint des biens et une chapelle Saint-Antoine, qui devint filiale de Thierrens. L'église, bâtie en 1765, fut restaurée en 1950-1951. L'hôpital Saint-Antoine est mentionné en 1359. Sous l'Ancien Régime (1536-1798), N. fit partie du bailliage de Moudon. Le village fut ensuite attribué au district de Moudon (1798-2006). Ecole (1795). La commune est tournée vers l'agriculture (douze exploitations en 2000) et la production laitière (Coopérative de laiterie dès 1885). Le secteur primaire fournit quasi neuf dixièmes des emplois en 2005. Les deux tiers des actifs sont des navetteurs vers Lausanne et Moudon (2000).


Fonds d'archives
– Arch. MAH VD, ACV

Auteur(e): Emmanuel Abetel