Landbote, Der

Fondé en 1836 à Winterthour, Le Landbote fut tout d'abord un hebdomadaire libéral destiné à la campagne, puis à partir de 1857, un quotidien des jeunes radicaux, dont les rédacteurs furent notamment Johannes Scherr et Jakob Dubs. Salomon Bleuler, rédacteur en chef de 1860 à 1886, acquit l'imprimerie et le journal en 1861. Le Landbote devint à cette époque le principal organe du Mouvement démocratique en Suisse et du parti démocratique cantonal. Ses principaux collaborateurs furent Friedrich Albert Lange entre 1866 et 1870 et, dès 1877, Gottlieb Ziegler. A la mort de Bleuler (1886), l'entreprise passa aux mains de la famille Ziegler (société en nom collectif en 1886, puis société en commandite, et enfin SA familiale en 1974). Oskar Huber et Oskar Hürsch figurent parmi les rédacteurs en chef du journal. Après la disparition du parti démocratique (1971), le Landbote se transforma en tribune ouverte à diverses opinions. Le tirage du journal n'a cessé d'augmenter au fil du temps: 3080 exemplaires en 1854, 6500 en 1885, 9000 en 1914, 11 000 en 1936, 15 650 en 1950, 27 900 en 1970, 40 000 en 1986 et 46 427 en 2001, ce qui fait du Landbote, au début du XXIe s., le principal quotidien de Winterthour et de ses environs.


Bibliographie
– G. Guggenbühl, Der Landbote und Tagblatt der Stadt Winterthur 1836-1936, 1936
Der Landbote, 1836-1986, 1987

Auteur(e): Markus Bürgi / WW