• <b>Bieler Tagblatt</b><br>"Aucun fer n'est trop chaud", affiche publicitaire (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).

Bieler Tagblatt

Quotidien de langue allemande de Bienne, fondé en 1850 sous le titre de Seeländer Bote par l'imprimeur Franz Josef Gassmann et paraissant alors trois fois par semaine. En 1904, encore sous son titre d'origine, il devint quotidien. D'abord organe des conservateurs, puis des libéraux-conservateurs, il tendit dans les années 1870 vers le radicalisme. Peu avant 1900, il fut le seul à survivre à la concurrence qui l'opposait au Tagblatt der Stadt Biel et au Seeland du parti démocrate bernois. En 1955, il reprit l'Express, feuille d'annonces biennoise. En 1966, après la disparition de la Seeländer Volkszeitung, socialiste, le Bieler Tagblatt, depuis des années de tendance bourgeoise (libérale), devint le seul quotidien alémanique de Bienne et du Seeland. Tout comme le Journal du Jura, fondé en 1863, il est édité par la famille Gassmann. En 2000 le tirage s'élevait à 32 134 exemplaires.

<b>Bieler Tagblatt</b><br>"Aucun fer n'est trop chaud", affiche publicitaire (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).<BR/>
"Aucun fer n'est trop chaud", affiche publicitaire (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste).
(...)


Bibliographie
– Blaser, Bibl., 925

Auteur(e): Ernst Bollinger / LD