Appenzeller Volksfreund

Consultez cet article sur le nouveau site web du DHS (version bȇta)

L'Appenzeller Volksfreund, "organe de la vérité et du droit", fut fondé par des représentants de la majorité conservatrice des Rhodes-Intérieures, opposés aux courants libéraux dont la Neue Appenzeller Zeitung était le porte-parole. Paru pour la première fois le 1er janvier 1876, le journal tirait à près de 500 exemplaires (deux fois par semaine jusqu'en 1908, puis trois fois et ensuite quatre fois). La plupart des rédacteurs, tels Johann Baptist Emil Rusch (1876-1890), Carl Rusch (1909-1919), Albert Rechsteiner (1919-1947) ou Raymond Broger (1956-1972), appartenaient à l'élite politique des Rhodes-Intérieures et défendaient le point de vue conservateur et catholique. L'Appenzeller Volksfreund, devenu depuis lors indépendant sur le plan politique et confessionnel, tout en restant proche du parti démocrate-chrétien, est aujourd'hui le seul journal du demi-canton. Son lectorat se limite presque exclusivement aux Rhodes-Intérieures (tirage à 5507 exemplaires en 2000).


Bibliographie
100 Jahre Appenzeller Volksfreund, 1976 (no anniversaire)
– N. Hangartner, Landammann Johann Baptist Emil Rusch 1844-1890, 1980
AppGesch., 3

Auteur(e): Josef Küng / FS