18/03/2015 | communication | PDF | imprimer

Sacro Macello

Nom donné au massacre perpétré du 19 au 23 juillet 1620 en Valteline et qui coûta la vie à environ 600 protestants. Les jugements sans pitié rendus en 1618 par le tribunal criminel de Thusis contre les partisans de l'Espagne et de l'Autriche aux Grisons et en Valteline entraînèrent dans cette vallée la formation d'une conjuration visant à rompre la sujétion envers les III Ligues et à chasser les protestants. Le chef des conjurés, qui avaient des relations jusqu'à Madrid, Rome et Paris, était Giacomo Robustelli, de Grosotto, lequel était animé également par des motifs de vengeance personnelle. A la tête de bandits stipendiés, il commença son ouvrage macabre à Tirano dans la nuit du 18 au 19 juillet, puis se rendit à Teglio, Sondrio et en aval, tuant hommes, femmes et enfants. Une partie des protestants réussirent à s'enfuir à l'étranger. Les conjurés atteignirent leur but: le protestantisme fut pratiquement extirpé au sud des Alpes et les Grisons perdirent temporairement la souveraineté sur la Valteline.


Bibliographie
– Pieth, Bündnergesch., 202-205
HbGR, 3, 153

Auteur(e): Martin Bundi / PM