Semaine littéraire, La

Fondée à Genève par Louis Debarge, sous l'impulsion notamment d'Edouard Rod, La Semaine littéraire paraît, dirigée par son fondateur, de décembre 1893 à octobre 1927. Elle constitue le premier exemple en Suisse romande d'un hebdomadaire consacré à la littérature, avec le concours d'hommes de lettres suisses (Bernard Bouvier, Philippe Godet, Philippe Monnier, Gaspard Vallette) et d'écrivains étrangers (Henry Bordeaux, François Coppée) qui y publient aussi bien des romans en feuilleton que des récits brefs, des comptes rendus et des essais. Plusieurs chroniques y donnent accès à l'actualité, en premier lieu littéraire, mais également politique et sociale, ainsi qu'en témoigne la teneur du périodique pendant la Grande Guerre. La plupart des auteurs romands y collaborent, à l'instar de Charles Ferdinand Ramuz qui y fait en 1904 ses débuts d'écrivain.


Bibliographie
– A. Berchtold, La Suisse romande au cap du XXe s., 1963, 223-226

Auteur(e): Daniel Maggetti