Jazz

Les premiers contacts du public suisse avec la musique afro-américaine datent de la seconde moitié du XIXe s., alors que quelques musiciens et danseurs noirs faisaient leur apparition dans des spectacles locaux de variétés. Le jazz connut un rapide engouement en Suisse après la Première Guerre mondiale, notamment avec les danses à la mode alors assimilées au jazz, comme le ragtime, le fox-trot et le charleston. Cette musique de danse inspirée du jazz jouit d'une popularité durable, renforcée dans les années 1930 par les succès internationaux de Teddy Stauffer. Simultanément, une scène musicale jazz se développa grâce à des adeptes enthousiastes qui s'efforçaient de faire connaître le jazz authentique tel qu'il était joué par les musiciens afro-américains. Dès 1939, l'isolement de la Suisse eut pour effet d'empêcher la venue d'artistes étrangers et donc d'augmenter la demande d'orchestres locaux, si bien que les années de guerre sont considérées comme l'âge d'or du jazz suisse. Cette situation permit à notre pays de se démarquer de l'Allemagne nazie qui avait interdit ce type de musique, même si, en Suisse également, le jazz fut parfois attaqué et jugé «étranger» dans un climat à relent raciste. Dans l'après-guerre, influencée par les nouvelles tendances musicales venues des Etats-Unis, la communauté des passionnés se scinda en deux: d'une part un cercle traditionnel, formé surtout d'amateurs, d'autre part un milieu professionnel toujours plus tourné vers le jazz moderne. Le premier festival de jazz amateur eut lieu à Zurich en 1951, suivi par le premier festival international à Lugano en 1962. D'autres festivals, toujours actuels, furent organisés par la suite (Montreux en 1967, Willisau en 1975 et Berne en 1976). La première école de jazz indépendante d'Europe fut créée à Berne en 1967. L'époque actuelle se caractérise par un éclatement des styles, que le festival Taktlos, organisé à Bâle, Berne et Zurich depuis 1984, permet de découvrir.


Fonds d'archives
– Swissjazzorama, Uster
Bibliographie
– J.-R. Hippenmeyer, Swiss Jazz Disco, 1977 (discographie)
– Ch. Steulet, Réception du jazz en Suisse 1920-1960, 1987
– H. Baumgartner et al., Jazz in der Schweiz, cat. expo. Zurich, 1993
– Th. Mäusli, Jazz und Geistige Landesverteidigung, 1995
– A. Sandmeier, «Album del jazz di famiglia», in Bloc Notes, 48, 2003, 187-241
– B. Spoerri, éd., Jazz in der Schweiz, 2005

Auteur(e): Georg Modestin / MBA