Vaux-sur-Morges

Comm. VD, distr. de Morges, sur la rive gauche de la Morges, constituée en 1798 par la réunion des hameaux de Grand-Vaux et de Petit-Vaux. Apr. 1202 terra de Vallibus, jusqu'en 1920 Vaux. 57 hab. à Grand-Vaux et 34 à Petit-Vaux en 1764, 88 en 1798, 97 en 1850, 129 en 1900, 120 en 1950, 85 en 1980, 158 en 2000. Vestiges d'un établissement romain, réoccupé par une nécropole au haut Moyen Age. Le territoire de V. dépendait de la seigneurie de Monnaz. Il fut rattaché au bailliage bernois de Morges (1539-1798), puis au district de Morges en 1798. En 1544, Petit-Vaux relevait de la paroisse de Morges, Grand-Vaux de celle de Vufflens-le-Château (Petit-Vaux y fut rattaché en 1837). Le bâtiment qui abrite la chapelle et la maison de commune date de 1851. Le moulin sur la Morges, cité en 1838, cessa son activité en 1990. Une fromagerie fut construite en 1842 et la Société coopérative de fromagerie fondée en 1889. V. est resté une commune à vocation agro-viticole.


Bibliographie
Feuille des avis officiels du canton de Vaud, 29.7.1980; 22.12.1987

Auteur(e): François Béboux