Tolochenaz

Comm. VD, distr. de Morges, au bord du lac Léman. 961 (?) Tolochina. 15 feux en 1416, 7 en 1453, 99 hab. en 1764, 179 en 1850, 217 en 1900, 342 en 1950, 1646 en 2000. Palafittes du Néolithique et du Bronze (ancien et final) au Boiron, petit établissement romain, tombes du haut Moyen Age. Vers 961, l'évêque de Lausanne donna la terre de T. au chapitre qui en fit une prébende. L'église était paroissiale en 1228. A la Réforme, elle fut rattachée à la paroisse de Morges (sauf en 1846-1849, paroisse de Lussy-sur-Morges). L'église actuelle date de 1933. T. fit partie du bailliage de Morges (1539-1798), puis du district homonyme (dès 1798). Halte sur la ligne Lausanne-Genève (1890). Traditionnellement agricole et viticole, T. s'est développé après l'achèvement de l'autoroute Lausanne-Genève (1962), qui a coupé en deux le territoire communal. Au sud de l'autoroute, la zone industrielle abrite entre autres le siège international de Medtronic pour l'Europe, le Canada et les marchés émergents (700 employés en 2010) et l'entreprise de transports Friderici. T. s'est doté d'un Conseil communal (législatif) en 1983. Le domaine de Riond-Bosson (1882), qui fut la résidence d'Ignacy Jan Paderewski (1898-1940), accueille depuis 1988 l'école de la construction de la Fédération vaudoise des entrepreneurs (agrandie en 2003).


Bibliographie
Districts d'Aubonne, Cossonay, Grandson, Morges, Nyon, Orbe, Rolle, la Vallée et Yverdon, 1994, 113

Auteur(e): François Béboux