No 2

Gilardi, Domenico

naissance 7.7.1785 à Montagnola (auj. comm. Collina d'Oro), décès 26.2.1845 à Milan, cath., de Montagnola. Fils de Giovanni Battista ( -> 3). Cousin d'Alessandro ( -> 1). ∞ Maria Farina. En 1796, G. rejoignit son père à Moscou. Il étudia le dessin et la peinture à Saint-Pétersbourg (1799-1802), la peinture, puis l'architecture à l'académie de Brera à Milan (1802-1806). Voyages d'études à Rome, Florence et Venise (1807-1810). De retour à Moscou, il fut dès 1811 l'assistant de son père auprès de l'Œuvre de la Maison d'éducation et travailla comme architecte, notamment à Moscou et dans ses environs. En 1817, il obtint la charge de son père, qu'il conserva jusqu'en 1832. Architecte cultivé, esprit brillant, il dessina les projets de différents types d'édifices: les maisons Lounine (1818-1823) et Gagarine (1820-1824), le siège du Conseil de tutelle (1821-1826), l'école d'artisanat (1826-1832), les domaines Golitzine à Kuzminki (vers 1820-1830) et Ousachev (1830-1831), les mausolées Volkonski à Sukhanov (1812-1813) et Orlov à Otrada (1832-1835, achevé par Alessandro). Il rénova l'université (1817-1819), le palais Razoumovski (1817-1819), la Maison des veuves (1818-1823) et l'Institut de Catherine (1818). G. rentra définitivement à Montagnola en 1832 et construisit la chapelle Saint-Pierre à Gentilino. Chevalier des ordres de Saint-Vladimir (1819) et Sainte-Anne (1824 et 1826). Figure importante du classicisme tardif russe, il contribua à redessiner Moscou après l'incendie de 1812.


Fonds d'archives
– APriv, Montagnola et Lugano
Bibliographie
– E. Beletskaja, S.K. Pokrovskaja, Domenico Gilardi, 1984 (russe 1980)
Architektenlex., 218
Archivi e Architetture, cat. expo. Mendrisio-Lausanne, 1998, 178-189
Architetti neoclassici italiani e ticinesi fra Neva e Moscova, cat. expo. Venise, 2001, 19-53, 87-90
Dal mito al progetto, cat. expo. Lugano-Mendrisio, 2003, surtout 629-663

Auteur(e): Lara Calderari / DW