No 2

Viscardi, Giovanni Antonio

naissance 27.12.1645 à San Vittore, décès 9.9.1713 à Munich, cath., de San Vittore. Fils de Bartolomeo ( -> 1). ∞ 1675 Maria Magdalena Tognola. Actif en Bavière dès 1674, V. fut nommé maître d'œuvre (1678), puis architecte (1685) de la cour. Il construisit l'école supérieure des jésuites à Landshut (1688), la maison de la comtesse Maria Adelheid Theresia von Rivera-Preysing à Munich (1695) et celle du décanat de Landshut (1696-1698). Chargé par le prince électeur de la construction de l'abbaye de Fürstenfeld (1692-1694), il dessina les plans de son église (travaux commencés en 1700). En 1697, il réalisa le château Neuhofen à Sendling près de Munich et restaura l'église jésuite Saint-Michel à Munich (1697-1698). Il bâtit le château d'Helfenberg (1696-1707) et l'église Notre-Dame-Auxiliatrice de Freystadt (1700-1710), considérée comme son chef d'œuvre. V. transforma l'église Saint-Sauveur à Augsbourg (1700-1702) et construisit le couvent des prémontrés à Schäftlarn (1702-1707), deux nouveaux pavillons du château de Nymphenburg (1702) et la colonnade de celui de Lustheim (1702-1705). Architecte de cour, il exécuta de nombreux édifices religieux et profanes dans plusieurs localités de Bavière. En 1705, il commença la construction de l'église des prémontrés de Neustift et réalisa probablement aussi leur couvent. Il élabora le premier projet de l'église de la Trinité à Munich (1705), édifiée entre 1711 et 1714. A San Vittore, V. agrandit et restaura la maison de famille, bâtie par son père, qui abrite depuis 1949 le Musée de la Moesa. Deux mois avant sa mort, il fut nommé premier architecte de la cour et de la Bavière. Considéré comme l'un des plus grands architectes de la région de la Moesa, V. influença considérablement les maîtres allemands qui lui succédèrent. Antonio, l'un de ses nombreux fils, fut gouverneur général de la Valteline.


Bibliographie
– A.M. Zendralli, I magistri grigioni, 1958, 146-152
– K.-L. Lippert, Giovanni Antonio Viscardi, 1969
– M. Pfister, Baumeister aus Graubünden, Wegbereiter des Barock, 1993, 66-74, 289-290

Auteur(e): Cesare Santi / DW