No 1

Wildbolz, Eduard

naissance 13.2.1858 à Berne, décès 6.12.1932 à Berne, prot., de Berne. Fils d'Alexander, pharmacien, et de Julia Constanze Marcuard. ∞ Cécile Marcuard, fille d'Adolf Georg, banquier. Beau-frère de Georges Marcuard. Apprentissage de commerce (1872-1875). W. travailla à Lausanne, Bâle et Paris, avant de devenir officier instructeur et EMG (1881-1896). Colonel et instructeur en chef (1896-1908), chef d'arme de la cavalerie (1908-1913). Divisionnaire, il commanda les divisions 2 (1910) et 3 (1912) et, comme commandant de corps, le 2e corps d'armée  (dès 1917). Durant la grève générale de 1918, il fut commandant de place à Berne en remplacement du divisionnaire Fritz Gertsch. Officier populaire favorable aux réformes sociales, il œuvra en faveur du Soldatenwohl (société féminine s'occupant de restauration) et de la Croix-Rouge suisse. W. conduisit l'échange de prisonniers de guerre entre les empires centraux et l'Union soviétique en 1920 et 1923.


Fonds d'archives
– Fonds, BiG
Bibliographie
Biographisches Lexikon verstorbener Schweizer, 2, 1948, 10
– W. Gautschi, Der Landesstreik 1918, 1968 (31988)
L'Etat-major, 8, 396
– D. Rieder, Fritz Gertsch: enfant terrible des Schweizerischen Offizierskorps, 2009

Auteur(e): Peter Müller-Grieshaber / ARI