Hasle bei Burgdorf

Comm. BE, distr. de Berthoud, comprenant les quartiers (auj. distr. scolaires) du village de Hasle sur l'Emme, Goldbach, Schafhausen (avec Uetigen), ainsi que Biembach avec des hameaux et des fermes isolées dans le Bigental et le Biembachtal, 570-900 m d'altitude. 1254/1255 Hasela. 1411 hab. en 1764, 2253 en 1850, 2390 en 1900, 2831 en 1950, 2948 en 2000.

Vestiges de remparts de terre médiévaux sur l'Heidenfluh et d'un chemin de hauteur reliant Berne à l'Emmental près de Gomerkinden. Un don de "noble dame Pirin" à l'abbaye de Saint-Gall, comprenant des domaines à Uetigen (Utingun), Gomerkinden (Comirichingun), Ried (Riete) et Bigel (Pigiluna), fut confirmé en 894. A la fin du Moyen Age, H. faisait partie de la juridiction de Ranflüh (Emmental) et également, depuis 1431, du ressort de la ville de Berthoud. Berne transféra la basse juridiction de H., que la ville avait probablement achetée aux Kibourg en 1383-1384, de l'Emmental au bailliage de Berthoud (haute et basse justices). Le quartier supérieur de H. continua de relever de Trachselwald sur les plans fiscal et militaire (1526). Conformément au coutumier de H. (1533), le tribunal criminel siégeait à H. en cas de meurtre. En 1275, l'église de H. (attestée en 1254-1255, édifice médiéval agrandi en 1678-1680), celles de Hellsau et Kappelen (Wynigen) étaient dans les mains du même collateur. Le droit de patronage passa des seigneurs de Buchsee à l'abbaye de Trub en 1427, à Berne en 1528. Gomerkinden, auparavant dans la paroisse d'Oberburg (tiers supérieur), fut attribué à celle de H. en 1539.

Au XVIe s., les villages de H., Gomerkinden, Bigel, Schafhausen et Uetigen pratiquaient encore l'assolement. Les biens communaux de Gomerkinden, Bigel et Schafhausen étaient situés sur le Bigelberg (interdiction de partage en 1541, droits de pâture et d'affouage réglementés), contrairement à ceux de H., Riffershüsern, Rüti et Uetigen, qui se trouvaient dans l'Eichholz (1509 et 1542). Ceux exploités conjointement par H., Oberburg et Berthoud à Emmenschachen furent l'objet d'un conflit et partagés en 1700-1704; c'est à cette époque que naquirent les limites actuelles de la commune. Les laboureurs de H. obtinrent des pâturages dans le Witschachen et les Tauner dans le marais. Le pont sur l'Emme fut construit en 1763. A la fin du XIXe s., une brasserie, une fabrique de chapeaux (1856) et une filature (1876) s'établirent vers la tête de pont; il existe aujourd'hui une entreprise produisant pour d'autres petites industries, une usine de parquets et une gravière. La station Hasle-Rüegsau de la ligne du chemin de fer de l'Emmental fut construite en 1881. H. abrite l'école secondaire régionale depuis 1918. Les localités de H et de Rüegsauschachen, à vocation essentiellement artisanale, collaborent sur les plans communal, économique, scolaire et culturel. Cette région de collines est restée pour une grande part zone agricole.


Bibliographie
Heimatbuch des Amtes Burgdorf und der Kirchgemeinden Utzenstorf und Bätterkinden, 2 vol., 1930-1938
– W. Laedrach, Aus der Vergangenheit von Hasle-Rüegsau, 1943
– F. Häusler, Das Emmental im Staate Bern bis 1798, 2 vol., 1958-1968
– A.-M. Dubler, «Adels- und Stadtherrschaft im Emmental», in AHVB, 90, 2013, 33-96
Hasle bei Burgdorf: Ortsgeschichte, 1995

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / FS