No 4

Senn, Hans

naissance 6.7.1918 à Aarau, décès 22.9.2007 à Berne, prot., de Zofingue. Fils de Max Emanuel, ingénieur forestier. ∞ 1950 Marion Aerni, fille de Paul, médecin. Etudes d'histoire, d'allemand et de droit à Zurich et Berne (1938-1945), doctorat ès lettres (1945), Ecole supérieure de guerre à Paris (1955-1957). Officier instructeur d'infanterie (1947-1963). Conseiller de la commission d'étude pour les questions stratégiques (1967-1969). Officier EMG dès 1952, S. fut chef d'état-major de la division frontière 5 (1963-1965), chef de la section opérations à l'état-major du groupement de l'état-major général (1964-1969). Promu divisionnaire en 1970, il devint sous-chef d'état-major planification (1970), puis suppléant du chef de l'état-major général (1970-1971). Promu au grade de commandant de corps en 1972, il commanda le corps d'armée de campagne 4 (1972-1976), avant de devenir le chef des services de l'état-major général (1977-1980); il siégeait alors à la commission de défense nationale (1972-1980). Après sa retraite, S. fut maître de conférences de sciences et d'histoire militaire à l'université de Berne (1981-1988). Membre de l'Association suisse d'histoire et de sciences militaires (1971) et de la Schweizerische Gesellschaft für militärhistorische Studienreisen, S. écrivit plusieurs ouvrages concernant l'histoire militaire suisse, notamment sa thèse sur le général Herzog (1945), deux volumes de L'Etat-major général suisse (6, 1991; 7, 1995) et Friede in Unabhängigkeit: von der totalen Landesverteidigung zur Sicherheitspolitik (1983), souvent centrés sur la Deuxième Guerre mondiale et la guerre froide.


Oeuvres
Generalstabschef Hans Senn, 2007 (autobiogr.)
Bibliographie
L'état-major, 9, 440-441

Auteur(e): Jérôme Guisolan