Saint-Saphorin (Lavaux)

Comm. VD, distr. de Lavaux-Oron, comprenant S., bourg vigneron, et les hameaux de Glérolles, Les Faverges, Ogoz et Lignières. 1138 de Sancto Sufforiano. 211 hab. en 1764, 357 en 1850, 404 en 1880, 410 en 1900, 315 en 1950, 245 en 1970, 348 en 2000. Temple gallo-romain (fanum), autel à la Fortune, milliaire de Claude (47 apr. J.-C.). Un établissement gallo-romain profane (Ier s. apr. J.-C.), aménagé au Ve s. en mausolée chrétien, reconstruit à la suite d'un éboulement, fut transformé au VIIe s. en église dédiée à saint Symphorien (chapiteaux carolingiens). La fondation de l'église par Marius est une légende, mais S. relève tôt de l'évêché de Lausanne. Paroissiale dès le VIIIe s., l'église actuelle date de 1520 (portrait de Sébastien de Montfalcon en vitrail). L'évêque acquiert le château de Glérolles au XIVe s. en même temps que la mayorie et l'avouerie de S. Plaid général. Hôpital (1455). De 1536 à 1798, S. fut rattaché au bailliage de Lausanne; la commune était gérée par deux conseils de dix-huit et trente-six membres. A cette époque, le domaine des Faverges resta possession de l'abbaye d'Hauterive et celui d'Ogoz d'Humilimont; ils passèrent ensuite au collège Saint-Michel (1869), puis à l'Etat de Fribourg (1963). La localité fut rattachée au district de Lavaux de 1798 à 2006. La paroisse et la commune de S. comprenaient aussi les villages de Chexbres, Rivaz et Puidoux; Chexbres devint paroisse en 1734 et commune en 1808; Puidoux et Rivaz devinrent communes en 1810. Depuis 2000, la paroisse de S. englobe à nouveau les quatre communes. Tuilière communale (1491- début XIXe s.) à Puidoux. La route cantonale (1840-1845) et la voie de chemin de fer (1860-1861) ont détruit le caractère médiéval du bas du village. La viticulture reste l'activité principale de S. (50% dans le primaire), abstraction faite des nombreux navetteurs vers Vevey et Lausanne. Tourisme de passage.


Bibliographie
– R. Paquier, Saint-Saphorin: relais romain et bourg médiéval, 1981
– Ch. Rossel, Dislocation des communes au début du XIXe s.: le cas de l'ancienne paroisse de Saint-Saphorin, mém. lic. Lausanne, 1982
– D. Tappy, «Le plaid général de Saint-Saphorin du 4 mai 1424», in RHV, 1991, 43-66
– P. Eggenberger, L. Auberson, Saint-Saphorin en Lavaux, 1992
– F. Christe, «Saint-Saphorin», in RHV, 1994, 236-238

Auteur(e): Laurent Auberson