Paudex

Comm. VD, distr. de Lavaux-Oron. Minuscule commune (49 ha) au bord du Léman, entre Pully et Lutry. 1220 Paudais. 76 hab. en 1764, 149 en 1798, 216 en 1870, 453 en 1950, 1403 en 2000. Milliaire du règne d'Antonin le Pieux, trouvé en 1768. Domaine de Bochat mentionné dès 1233. Communauté en 1385, P. dépendait juridiquement et militairement de l'évêque de Lausanne, administrativement de Lutry. Le prieuré de Lutry y possédait plusieurs droits. Sous le régime bernois, P. fut rattachée à la seigneurie de Lausanne. D'abord liée à Pully, P. n'eut d'autorités communales qu'en 1721. La commune fut ensuite intégrée au district de Lausanne (1798-2006). Après la Réforme, P. fit partie de la paroisse de Pully. Viticole jusqu'au XXe s., P. est devenue une localité résidentielle; seules les vignes communales de Saint-Maire (0,6 ha) subsistent. Les mines de charbon de la Paudèze furent exploitées de 1771 à 1870, puis entre 1894 et la Deuxième Guerre mondiale. Verrerie au XVIIIe s. En 1966, un Conseil communal se substitua au Conseil général; municipalité de cinq membres. Complexe communal groupant école, chapelle œcuménique et salle de spectacle, inauguré en 1968. Ligne de trolleybus Lausanne-Lutry.


Bibliographie
– A. Claude, Un artisanat minier, 1974
– A. Schmutz, La commune politique de Paudex, 1988

Auteur(e): André Schmutz