Jouxtens-Mézery

Comm. VD, distr. de Lausanne dès 1798, composée des localités de Jouxtens et de Mézery, dans la banlieue ouest de Lausanne. Avant 1185 Jotens, 929 Masiriaco. 10 feux en 1562, 8 en 1620, 121 hab. en 1764, 122 en 1798, 176 en 1850, 236 en 1900, 245 en 1950, 1145 en 2000. A Mézery, vestiges d'une importante villa avec bains (monnaies d'Auguste à Constantin). Viticulture dès le Xe s. Au Moyen Age, J. dépendait du chapitre de Lausanne. Selon le rôle de 1442, les hommes marchaient sous la bannière de la Palud. Sous le régime bernois, la communauté fit partie du bailliage de Lausanne. Jouxtens dépendait de la juridiction de Lausanne, Mézery avait une cour de justice seigneuriale, depuis 1698 à la famille de Crousaz. La commune fit construire un campanile en 1754, un collège en 1839 (agrandi en 1889) et le bâtiment communal en 1939. J. a toujours été rattaché à la paroisse de Prilly; chapelle inaugurée en 1976. Gare sur la ligne Lausanne-Echallens-Bercher (1887). L'expansion de l'agglomération lausannoise menaçant le caractère de la commune, la population réagit et les autorités consacrèrent la vocation rurale et résidentielle de J. (refus de grands ensembles, plan de zone visant à freiner la construction de villas en 1980).


Bibliographie
– L. de Constant d'Hermenches, Notice hist. sur les peintures de la boiserie transportée en 1808 du château d'Hermenches au château de Mézery, 1873
– P. Rüedi, Jouxtens-Mézery, 1967

Auteur(e): François Béboux