Aargauer Tagblatt

Quotidien argovien, fondé en 1847 sous le titre d'Aarauer Tagblatt par l'imprimeur Salomon Landolt. Freinée dans son développement par le droit de timbre cantonal sur les journaux (supprimé en 1852), la feuille ne compta au début que 300 abonnés, 500 au bout de quelques années. Elle prit le nom d'Aargauer Tagblatt en 1880. Acquise par la famille Stierli, l'entreprise fut transformée en société anonyme en 1888. Le tirage atteignit 2500 exemplaires. Organe des radicaux depuis 1887, l'Aargauer Tagblatt devint celui du parti radical-démocratique cantonal fondé en 1895 par fusion des radicaux avec les démocrates. Etendant constamment son réseau de correspondants, il réussit au cours du XXe s., et surtout après avoir absorbé les Aargauer Nachrichten en 1918, à s'imposer comme le journal de la bourgeoisie. Avec ses cinq éditions régionales (créées à partir de 1969, certaines par rachat de journaux locaux) et un tirage de 57 000 exemplaires en 1995, l'Aargauer Tagblatt était devenu le quotidien plus important du canton lorsqu'il fusionna avec le Badener Tagblatt pour former en novembre 1996 l'Aargauer Zeitung.


Bibliographie
– Blaser, Bibl., 3-4

Auteur(e): Ernst Bollinger / WW