Provence

Comm. VD, distr. du Jura-Nord vaudois, dont le vaste territoire, limitrophe du Val-de-Travers, s'étend du pied du Mont Aubert au Creux-du-Van, constitué du village de P. et du hameau des Prises, de la Montagne Devant et du territoire de la Nouvelle Censière. 1340 Provency. 811 hab en 1803, 956 en 1850, 815 en 1900, 447 en 1950, 300 en 1980, 368 en 2000. Au Moyen Age, le territoire de P. relevait pour un tiers du comté de Neuchâtel, pour deux tiers de la seigneurie de Grandson, avant de passer entièrement aux mains de cette dernière. De 1484 à 1798, P. forma avec Mutrux l'une des cinq métralies du bailliage commun de Grandson. De 1798 à 2006, le village fut incorporé au district homonyme. Au spirituel, P. faisait partie de la paroisse neuchâteloise de Saint-Aubin, même après la Réforme; en 1848, il fut érigé, avec Mutrux, en paroisse vaudoise. Chapelle Saint-Georges (mentionnée en 1453), église actuelle et cure de 1706. Ecole intercantonale à la Nouvelle Censière jusqu'en 1970. La place de tir militaire des Rochat a été aménagée en 1966. P. a perdu son dynamisme industriel du XIXe s. (dentelle, horlogerie). La commune est axée sur l'élevage (26 exploitations en 2000). Société de fromagerie (dès 1883), Société de laiterie de la Nouvelle Censière (dès 1904). En 2005, le secteur primaire fournit 50% des emplois.


Bibliographie
– V.-H. Bourgeois, Au pied du Jura, 1906 (31982)
Cure de Provence, 1987

Auteur(e): Philippe Heubi