28/10/2009 | communication | PDF | imprimer | 

Onnens (VD)

Comm. VD, distr. du Jura-Nord vaudois, entre le pied du Mont-Aubert et le lac de Neuchâtel. 1228 Unens. 258 hab. en 1803, 328 en 1850, 341 en 1900, 275 en 1950, 223 en 1970, 397 en 2000. Plusieurs stations littorales (Néolithique, Bronze) ont été repérées au XIXe s. Les fouilles effectuées entre 1996 et 2004 lors de la construction de l'autoroute A5 ont mis au jour de très nombreux vestiges, datés du Mésolithique à l'époque moderne (foyers, tumulus, habitats, sépultures, routes). Au Moyen Age, O. formait une mayorie (cour de justice constituée du mayor, d'un curial et de douze justiciers) dépendant de la terre de Montagny, avec laquelle elle fut intégrée au bailliage commun de Grandson (1484-1798), puis au district de Grandson (1798-2006). L'église Saint-Martin dépendait au Moyen Age de la chartreuse de La Lance; elle abrite des fresques du XVe s. (mise au tombeau, Jugement dernier) et des vitraux de Józef Mehoffer. Paroisse en 1228, O. forma à la Réforme une paroisse avec Bonvillars, puis fut rattaché à celle de Concise en 1846. Commune à vocation agro-viticole, exploitation forestière. Entrepôt (1973) et chaîne de fabrication de cigarettes (1990) des Fabriques de tabac réunies (Philip Morris Europe SA). L'inauguration de l'autoroute A5 (2005) a favorisé le développement résidentiel de la commune. En 2000, les deux tiers de la population active étaient des navetteurs. En 2005, le secteur primaire offrait 15% des emplois. Le site d'importance nationale de La Chassagne est inscrit à l'inventaire fédéral des prairies et pâturages secs.


Bibliographie
– V.-H. Bourgeois, Au pied du Jura, 1906 (31982)
– R. Pictet, Les Mayor d'Onnens, 1985

Auteur(e): Robert Pictet