Hennezel, de

Famille de verriers lorrains mentionnée dès 1392. Nicolas II, seigneur de Vioménil, embrassa le protestantisme vers 1562. En 1573, il s'établit dans le Pays de Vaud, où il acquit la seigneurie d'Essert-Pittet, que la famille posséda jusqu'en 1798. Tandis que son cousin Pierre fonda la branche de La Robellaz, la lignée des seigneurs de Rovray et de Saint-Martin-du-Chêne, issue de son petit-fils Nicolas III, s'éteignit en 1712 avec Joseph, tué à Villmergen. Bourgeois de Berne et Yverdon (1574), Vallorbe (1589), Morges (1618), Cossonay (1645). Promoteurs de la sidérurgie dans le Jura vaudois dès 1575, propriétaires de forges à Vallorbe (1589) et à proximité du Brassus (1627). Alliés aux principales familles du Pays de Vaud, ils fournirent des magistrats et des militaires. Présents de nos jours encore en Suisse et en France. De la branche d'Essert est issu Béat ( -> 1).


Bibliographie
– M. Henrioud, «Les nobles de Hennezel du Pays de Vaud», in AHér.S, 20, 1906, 1-15
– P.-L. Pelet, Fer, charbon, acier dans le Pays de Vaud, 2, 1978

Auteur(e): Fabienne Abetel-Béguelin