• <b>Concise</b><br>L'église et la cure vers 1830, aquatinte aquarellée de  Samuel Weibel (Collection privée, tous droits réservés).

Concise

Comm. VD, distr. de Grandson dès 1798, dont le vaste territoire (1130 ha) s'étend des bords du lac de Neuchâtel au Mont Aubert, à la frontière entre Vaud et Neuchâtel. Outre le village, la commune regroupe les hameaux de La Lance et de La Raisse et des chalets d'alpage. 1179 Concisa. 70 feux en 1416, 60 en 1453; 560 hab. en 1798, 746 en 1850, 726 en 1900, 702 en 1950, 593 en 1990, 684 en 2000.

1 - Préhistoire et Antiquité

C'est lors de la construction du chemin de fer Yverdon-Neuchâtel (1859) que l'on a découvert le premier des gisements archéologiques de la commune de C. Les stations littorales de C.-La Raisse (Néolithique), C.-La Lance (Bronze), C.-Le Point (Néolithique), C.-Gare (Néolithique), C.-La Baie (Bronze) et C.-sous-Colachoz (Néolithique et Bronze), dont le nom est entré dans la littérature spécialisée, ont livré des milliers d'objets datant d'env. 3850 av. J.-C. à 1050 av. J.-C. Les fouilles de Sous-Colachoz, menées de 1995 à 2000, liées au chantier de Rail 2000, ont pris une grande extension (plus de 5000 m2) et ont particulièrement enrichi notre connaissance de l'architecture, des modes de vie et de l'environnement préhistoriques. Mentionnons notamment deux villages du Bronze ancien (1800-1570 av. J.-C.), dont le système d'accès et de palissades sont uniques en Suisse.

Après l'abandon des constructions sur pilotis (à la fin de l'âge du Bronze), l'habitat se déplaça des rives du lac vers une terrasse du pied du Jura. On a mis au jour en effet à C.-Fin de Lance un village de l'époque de transition Bronze/Fer (env. 800 av. J.-C.). Pour l'âge du Fer, le vestige le plus marquant est un tumulus à double fossé, de plus de 15 m de diamètre. Elevé à l'époque de Hallstatt (vers 550 av. J.-C.), il fut réaménagé à la fin de l'ère celtique (Ier s. av. J.-C.). Il est admis que la carrière de pierres des Favarges fut déjà exploitée par les Romains, dont la présence, qu'on soupçonnait vaguement, a pu être prouvée par la découverte d'un tronçon de voie antique.

Auteur(e): Claus Wolf / PM

2 - Du Moyen Age au XXe siècle

Au Moyen Age, C. relève de la seigneurie de Vaumarcus puis de celle de Saint-Martin-du-Chêne et, dès 1282, de la baronnie de Grandson. C'est sur le territoire de C., près du bois de Seyte, que les troupes de Charles le Téméraire furent défaites le 2 mars 1476 par les Confédérés. A partir de cette date et jusqu'en 1798, C. est intégré au bailliage commun de Grandson où elle forme une métralie avec Corcelles-près-C. La commune était régie par un Conseil de vingt-quatre membres; cour de justice. L'église paroissiale, mentionnée en 1228, dédiée à saint Jean-Baptiste (tour romane de la fin du XIe s.?, nef du gothique tardif) a été remaniée au XVe s. et en 1676-1677. Le droit de présentation appartenait au prieur de Grandson. La cure médiévale fut aménagée, reconstruite en 1683, complètement rebâtie en 1738. La paroisse, réformée en 1537 (votation du "Plus"), comprit les villages neuchâtelois de Vernéaz et de Vaumarcus jusqu'en 1809, le village vaudois de Mutruz jusqu'en 1846. Depuis toujours village vigneron, C. est devenu dès les années 1960 un important centre viticole. Economie alpestre (pâturages à génisses et pâturages à laitières avec fabrication de fromage).

<b>Concise</b><br>L'église et la cure vers 1830, aquatinte aquarellée de  Samuel Weibel (Collection privée, tous droits réservés).<BR/>
L'église et la cure vers 1830, aquatinte aquarellée de Samuel Weibel (Collection privée, tous droits réservés).
(...)

Auteur(e): Philippe Heubi

Références bibliographiques

Bibliographie
  • Préhistoire et Antiquité

    – C. Wolf, J.-P. Hurni, «Neues zur Architektur des westschweizerischen Endneolithikums», in Plattform: Zeitschrift des Vereins für Pfahlbau und Heimatkunde, 7/8, 1998/1999, 107-117
    – C. Wolf et al., «Les sites lacustres néolithiques et bronzes de Concise VD-sous-Colachoz», in ASSPA, 82, 1999, 7-38
    – M. Maute-Wolf et al., «La station littorale de Concise (VD)», in As., 25, no4, 2002, 2-15
  • Du Moyen Age au XXe siècle

    – A. Du Pasquier, Brève hist. de Concise, 1976
    – M. Fontannaz, Les cures vaudoises, 1987, 146, 404