Haab [Hab]

Famille de Junker de la ville de Zurich, dont le premier membre connu est Hans, originaire de Meilen, reçu bourgeois en 1382. Un Jakob est cité comme membre du Grand Conseil en 1390. La filiation est certaine à partir de Johannes (décès1483), qui reçut de l'empereur Frédéric III des lettres d'armoiries en 1464. Son frère Heinrich (décès1504, sans enfant), prévôt de la corporation des Boulangers dès 1473, fut destitué et mis à l'amende en 1489 comme ami de Hans Waldmann, mais réhabilité et réinstallé dans sa fonction en 1490. Se consacrant avant tout au service de l'Etat, les H. jouèrent un rôle important dans la vie politique zurichoise du XVe au XVIIe s. Ils fournirent un bourgmestre, Johannes ( -> 1), l'homme politique le plus connu de la famille, six membres du Petit Conseil (comme représentants des corporations des Boulangers, du Safran ou de la Konstaffel), deux baillis impériaux de Zurich et neuf baillis responsables de bailliages zurichois (huit "intérieurs" et un "extérieur"). Ils possédèrent un siège à la société noble des Schildner zum Schneggen de 1547 à 1720, et même deux au XVIIe s. La famille s'éteignit en ligne masculine à Klagenfurt en 1820.


Bibliographie
– C. Keller-Escher, Promptuarium genealogicum, s.d. (ZBZ)

Auteur(e): Katja Hürlimann / PM