Villars-le-Terroir

Comm. VD, distr. du Gros-de-Vaud, comprenant les hameaux du Grand et du Petit Buron et de Montandrey. 1228 apud Vilaret devant Gumoens, 1438 Villart le Terrioux. 33 feux en 1764 dont 29 catholiques, 410 hab. en 1798, 543 en 1850, 581 en 1900, 547 en 1950, 499 en 1970, 637 en 2000. Nécropole du haut Moyen Age au lieudit Sur le Châtelard. Au Moyen Age, l'abbaye de Montheron possédait les mas du Buron et de Montandrey; les nobles de V., bientôt seigneurs de Colombier, y détinrent aussi des terres et des droits. De 1475 à 1798, V. fit partie du bailliage commun d'Orbe-Echallens; Berne et Fribourg y avaient la juridiction et le fief, la ville de Lausanne tenant les terres appartenant auparavant à Montheron. Le village était administré par deux gouverneurs et un conseil de douze membres. La commune fut rattachée au district d'Echallens de 1798 à 2006. V. formait une paroisse dépendant de l'abbaye de Montbenoît (Pontarlier) avant 1228, mais n'était plus qu'une annexe d'Echallens en 1453; il redevint paroisse en 1847. Il n' adhéra pas à la Réforme et resta majoritairement catholique. L'église Saint-Nicolas (1908, restaurée en 1949, 1975 et 2009) remplaça la chapelle (attestée dès le XIIIe s.); elle sert toujours aux deux confessions. V. est un village à vocation encore agricole (74% des emplois en 1985, 55% en 2005), mais 73% des actifs travaillent à l'extérieur en 2000, vers Lausanne et Echallens principalement. Le territoire communal a fait l'objet d'un remaniement parcellaire dans les années 1960-1988.


Bibliographie
– P.-R. Monbaron, «Au cœur du bailliage commun d'Echallens-Orbe», in Paysages découverts, 1, 1989, 63-71
– D. Décosterd, Région du Gros-de-Vaud: programme de développement, 3 vol., 1990
– F. Maurer-Lemonnier, Armorial des familles ressortissantes de Villars-le-Terroir (VD), 1997
– P.-Y. Favez, «Familles de Villars-le-Terroir en 1591», in Bull. généal. vaudois, 1998, 89-95

Auteur(e): Marianne Stubenvoll