18/11/2009 | communication | PDF | imprimer

Pailly

Comm. VD, distr. du Gros-de-Vaud, comprenant le village de P. et les hameaux du Remble et de Moulin Pacot, à l'écart de la route Echallens-Yverdon-les-Bains, sur la rive gauche du Sauteruz. 1154 Parli. 18 feux en 1453, 273 hab. en 1803, 401 en 1850, 371 en 1900, 337 en 1950, 255 en 1970, 389 en 2000. Vestiges d'un établissement romain. Au Moyen Age, le sort de P. est lié à celui de la seigneurie du Bourjod, issue de celle de Belmont. Plusieurs biens appartenaient à l'abbaye de Montheron, ainsi l'église Saint-Jean-l'Evangéliste, mentionnée en 1154, qui passa ensuite aux chanoines du chapitre de Lausanne. Sous le régime bernois (1536-1798), P. fit partie du bailliage d'Yverdon, puis fut intégré au district d'Echallens (1798-2006). La paroisse de P., attestée en 1228, fut annexe de celle de Vuarrens à la Réforme. En 1724, elle forma avec Rueyres une suffragance pastorale. La commune est restée agricole (vingt exploitations en 2000), tout en connaissant un développement résidentiel. Les trois cinquièmes des personnes actives sont des pendulaires (2000); près de 57% des emplois sont fournis par le secteur primaire (2005).


Bibliographie
– M. Grandjean, Les temples vaudois, 1988
– D. Glauser, Les maisons rurales du canton de Vaud, 4, 2003

Auteur(e): Philippe Heubi