No 6

Germann, Oscar Adolf

naissance 19.8.1889 à Frauenfeld, décès 1.12.1979 à Bottmingen, prot., de Frauenfeld. Fils d'Adolf ( -> 1). ∞ Elisabeth Martin, fille de Carl, avocat. Gymnase à Frauenfeld, études de droit en Allemagne et en Autriche, doctorat à Zurich en 1914. Expert au Département fédéral de l'économie publique (dès 1918). Privat-docent (1920), professeur extraordinaire (1928) de droit du travail à l'université de Berne, professeur ordinaire de droit pénal à l'université de Bâle (1930-1960). Rédacteur de la Revue pénale suisse (1952-1961). Dans le cadre des discussions relatives au système d'application du Code pénal de 1937, G. encouragea un droit plus attentif aux intentions du coupable, développant notamment une théorie subjective du délit à laquelle le Tribunal fédéral se rallia. Titulaire de trois doctorats honoris causa. Officier d'état-major général (1923) et auteur du message du Conseil fédéral en faveur de l'emprunt de défense nationale (1936). Chef d'état-major du 2e corps d'armée (1937). Membre et temporairement chef de la section opérationnelle de l'état-major de l'armée (1939-1940), il acheva les plans de concentration Nord et Ouest, des études dans la perspective d'une éventuelle collaboration avec les armées française ou allemande, ainsi que le plan de retraite sur la position de la Wigger. En 1940, il plaida pour accorder la priorité au réduit national. Chef d'état-major du 4e corps d'armée (1941-1944).


Oeuvres
Das Verbrechen im neuen Strafrecht, 1942
Probleme und Methoden der Rechtsfindung, 1967
Bibliographie
Revue pénale suisse, 96, 1979, 113-115; 97, 1980, 98-99
L'Etat-major, 8, 137-138

Auteur(e): Hans Senn / PM