04/12/2007 | communication | PDF | imprimer | 
No 2

Le Fort, François

L'édition imprimée de cet article comporte une image. Commandez le DHS chez notre éditeur.

naissance 2.1.1656 à Genève, décès 2.3.1699 à Moscou, prot., de Genève. Fils de Jacques, marchand droguiste, et de Françoise Lect. Frère d'Ami ( -> 1). Petit-fils de Pierre Lect, procureur général, neveu de Barthélemy Lect. ∞ 1678 Elisabeth Souhay, fille de François, colonel français au service du tsar. Destiné au commerce par son père, L. finit par embrasser la carrière militaire dès 1674 en Hollande, puis en Russie dès 1675. A Moscou, il travaille pour le résident du Danemark jusqu'en 1678 et entre ensuite au service du tsar. Il y fait une brillante carrière militaire (lieutenant-colonel en 1683, colonel en 1687 et général en 1693). Dès 1689, Pierre le Grand se l'attache comme ami et conseiller, le comblant d'honneurs et de cadeaux. En 1693, L. réorganise l'armée et crée la flotte russe, ce qui lui vaut le grade d'amiral en 1694. Sa carrière militaire s'achève en 1697. Pierre le Grand, qui l'accompagne incognito, l'envoie alors en ambassade en Europe afin d'y engager des alliances politiques et des relations commerciales. Sa nomination en 1696 comme vice-roi du grand-duché de Novgorod fait de L. un membre de la noblesse russe. Malgré l'éloignement, il a toujours tâché de défendre les intérêts de sa patrie d'origine et de soutenir les membres de sa famille. L. a donné son nom au quartier Lefortovo à Moscou.


Fonds d'archives
– AFam, AEG
– Musée de la Marine, Saint-Pétersbourg
Bibliographie
– M.C. Posselt, Der General und Admiral Franz Lefort, 2 vol., 1866
– D. Pedrazzini, «François Le Fort», in RMS, 2002, n°9, 35-42

Auteur(e): Martine Piguet