Taddei [Tadei, Tadey]

Famille appartenant à la communauté de voisinage (vicinanza) de Gandria, où elle est attestée depuis le XVe s. Elle essaima ensuite dans de nombreuses communes, dont Lugano (1551), Chiggiogna, Castagnola et Brè. Au XVIIIe s., une branche de Gandria était copropriétaire de la dîme de Castagnola. Les T. se distinguèrent surtout dans les métiers de la construction (maestranze) et furent architectes, ingénieurs militaires, stucateurs et sculpteurs. Plusieurs exercèrent leur activité en Europe, notamment en Styrie, où ils participèrent à plusieurs chantiers dans la seconde moitié du XVIe s., dont ceux des fortifications de Graz (Marco Dionigi, 1560 et 1572), du Landhaus de Graz (Pietro, 1565) et de la forteresse de Fürstenfeld (Filippo, Battista et Pietro, dans les années 1560). Dans la seconde moitié du XVIIIe s., Carlo Giuseppe (1702-1770), stucateur, travailla dans le Schleswig-Holstein. Ses descendants s'y établirent, y acquirent la citoyenneté et donnèrent naissance à une branche encore existante au XXe s. Les T. embrassèrent la carrière militaire, notamment au service d'Espagne et d'Autriche. Ils œuvrèrent en outre dans les domaines de la musique (Alessandro -> 1), de la rhétorique, du droit et de la poésie et s'impliquèrent dans la vie publique locale.


Fonds d'archives
– APar Gandria
Bibliographie
– B. Bordoni, «I Taddei di Gandria», in BSSI, 1962, 27-37

Auteur(e): Marco Schnyder / DW