Laghi [de Lacu]

Famille apparaissant à Lugano au XIIIe s., puis également à Gandria (auj. comm. Lugano) et Caslano. Attestée dans les documents du Moyen Age sous la forme de Lacu. Dans la seconde moitié du XVe s., les L. devinrent l'une des familles les plus en vue du bourg: plusieurs de ses membres exercèrent une activité politique au niveau local et régional. Elle compta aussi des médecins célèbres, des ecclésiastiques (Alessandro, -> 1), des artistes, des savants et des chroniqueurs. Nicolò Maria (décès av. 1557), médecin, est l'auteur d'une chronique de Lugano (1466-1512), seul ouvrage de ce genre de la fin du Moyen Age connu au Tessin. Antonio Maria (1775-1850) écrivit, lui aussi, une chronique de Lugano relatant les événements entre 1797 et 1814. Une branche de la famille s'établit à Venise et fit fortune dans le commerce des textiles; au XVIIe s., elle fut admise dans la noblesse locale.


Bibliographie
– L. Brentani, Miscellanea storica ticinese, 1926
– G. Martinola, éd., La cronaca luganese di Nicolò Maria Laghi, 1982
– F. Zappa, éd., Valli di Lugano, 1990, 23-30

Auteur(e): Giuseppe Chiesi / DW