06/01/2011 | communication | PDF | imprimer

Penthalaz

Comm. VD, distr. du Gros-de-Vaud, sur la rive gauche de la Venoge, formée du village de P., du quartier ouvrier de Sous la Ville, de la zone-villas de Bellevue et du quartier industriel de Cossonay-Gare. 1182 Pentala. 26 feux en 1416, 17 en 1474, 29 en 1550, 22 en 1574; 242 hab. en 1764, 273 en 1798, 296 en 1850, 372 en 1900, 555 en 1930, 905 en 1950, 1701 en 1970, 2283 en 2000.

Nécropoles romaine (en Illette) et du haut Moyen Age (en Sauffaz). En 1216 et 1227, le chevalier de P. était vassal des Cossonay. P. appartint aux Cossonay jusqu'au début du XVe s., puis fit partie de la châtellenie savoyarde de Cossonay. Rattaché au bailliage bernois de Morges (1536-1798), P. était administré par un Conseil de douze membres. Il fut ensuite intégré au district de Cossonay (1798-2006). L'église Saint-Martin (cloche de 1465, l'une des plus anciennes conservées du canton) était paroissiale avant 1228. Annexe de Daillens après 1798, P. ne redevint paroisse qu'en 1961. En 1565, 1566 et 1613, P. fut ravagé par la peste: en 1839, un incendie anéantit les deux tiers du village. La station de chemin de fer P.-Cossonay (appelée Cossonay dès 1913) sur la ligne Morges-Yverdon en 1855, puis la réalisation du funiculaire menant à Cossonay-Ville en 1897, contribuèrent au développement industriel de P. Les Grands Moulins, banaux jusqu'en 1798, furent achetés en 1925 par Samuel Cuendet, modernisés et organisés en SA. Un second moulin (en Illette) abrita la condenserie Warnery dès 1884, devint en 1898 la Fabrique de câbles Aubert & Cie, en 1923 la SA des Câbleries et Tréfileries de Cossonay (15 ouvriers en 1899, 980 en 1920, 245 en 1921, environ 700 dans les années 1970). La création du quartier Sous la Ville dès 1905, de la zone-villas dès 1926 et le développement de la région de la gare sont liés à cet essor. Remaniement parcellaire (1937-1939), plan de zones en 1982. Deux écoles, datant de 1841 et 1952. Le premier ouvrier entra à la municipalité en 1917 et P. a un Conseil communal élu (législatif) depuis 1949, avec un fort parti socialiste.


Bibliographie
– D. Francillon, L'ouvrier au village, 1985
– P. Delacrétaz, Les vieux moulins du Pays de Vaud et d'ailleurs, 1986, 20-31

Auteur(e): François Béboux